Accueil > Activités > Politique > PDCI-RDA Bouaké//Le Delegue Bouaké2 M.Fadiga Malick à l’Inauguration de son (...)

PDCI-RDA Bouaké//Le Delegue Bouaké2 M.Fadiga Malick à l’Inauguration de son siège

lundi 21 août 2017, par Karim

Une cérémonie d’inauguration du siège de la délégation de Bouaké 2 Belleville s’est déroulée, le samedi 19 août, au quartier Belleville 2. Cette rencontre militante a enregistré la présence de la 3eme adjointe au maire de la commune de Bouaké, Jacqueline N’guessan, le 4eme vice-président du Conseil régional du Gbêkê représentant le Secrétaire Exécutif Kouamé Kra, un représentant du doyen Allou Konan, des Secrétaires de section, des présidents de comité de base et de nombreux militantes et militants. Le délégué Malick Fadiga a tenu le discours ci-dessous.

« Mesdames et Messieurs, chers militants et militantes, je tiens avant tout propos à vous remercier d’être là aujourd’hui. Je remercie le Président Henri Konan Bédié de m’avoir nommé à ce poste afin de remplir une mission, oh combien importante. Je remercie les Délégués Communaux présents ou représentés (Messieurs Nestor Kouadio, Brou Alexis, Lambert N’guessan). Je remercie particulièrement le Doyen Allou Konan, car c’est lui qui m’a permis de faire mes premiers pas dans la politique à Bouaké, et c’était dans la Commune de Belleville.

Mesdames, Messieurs, les autorités, en vos rangs et grades, je vous salue.

Messieurs les Représentants des différents partis politiques, je vous remercie vivement de votre présence à nos côtés cet après-midi, preuve que la politique est un débat d’idée et non une bataille physique.

Mes chers compagnons du PDCI-RDA, je vous demande de reprendre contact avec la base, avec l’électorat afin de les rassurer, les réconcilier, pour qu’ensemble, dans la fraternité vraie, la paix, nous puissions retrouver ce pays, cette ville où il faisait si bon vivre.

Je vous le dis et vous le dirai toujours, je suis pour une politique de développement, afin de faire profiter à nos parents des acquis du développement. Feu Houphouët-Boigny disait « la politique c’est le fait de résoudre les problèmes du plus grand nombre par le développement. » Tout autre n’est que politique politicienne, où l’intérêt personnel passe avant l’intérêt général.

Sans paix ni union, nous ne pourrons prospérer. Alors chers compagnons, allez dans les rues, les villages, propager la bonne nouvelle, le parti fondé pour servir le vaillant peuple ivoirien est prêt à assumer son rôle. Dites-leur que sous la protection des cieux, le PDCI-RDA toujours vivra, pour gagner tous nos combats.

Nous ramènerons la paix comme nous l’avons fait aux indépendances, dans la solidarité, le respect de l’autre.

Nous avons construit la Côte d’Ivoire moderne qui est notre enfant, c’est pour cela que chaque fois qu’elle est en danger, nous avons préféré nous sacrifier pour elle. Nous avons accompagné nos frères du RDR, du MFA, de l’UPCI, de l’UDCI, afin de reprendre la marche du progrès. Sans prétention Nous sommes le socle de ce pays, et notre porte reste grande ouverte

Venez vivre avec nous ce moment très important pour notre nation la Côte d’Ivoire, ce moment ou nous devons nous retrouver, nous unir, ou nous devons regarder dans la même direction de la justice sociale, accompagnée de plans économiques.

Chers frères et sœurs des autres partis politiques, venez nous accompagner sur le chemin du bonheur pour tous, car c’est tous unis pour sa gloire que nous bâtirons la patrie de la vraie fraternité !

Ma chère sœur Jacqueline et mon frère Germain, si je ne vous ai pas cité dans les remerciements, c’est parce que je sais votre dévouement au PDCI-RDA et votre amour pour la ville de Bouaké incommensurable. Mais je ne peux passer sous silence, votre présence toujours à mes côtés. Merci à toi aussi mon frère Molière d’être venu dès que je t’ai appelé. Ton attachement pour le Parti et pour ta ville ne saurait souffrir ! Merci à toutes et à tous !